• Si j'étais une pendule.....................................................

     



    .............j'attendrais mon heure sans impatience...



     



    Si vous avez l'habitude de vous promener le nez en l'air , peut-être vous est-il arrivé de passer devant un trés vieux clocher  avec sa vieille horloge surmontant parfois un cadran solaire .
    En regardant mieux  , vous devinez une inscription à peine lisible gravée dans la pierre érodée . Les très anciens avaient coutume de placer là des sentences Latines relatives au temps qui passe . Celle que vous rencontrerez le plus fréquemment est la suivante :

    Vulnerant omnes , ultima necat .

    Une manière stricte et concise de nous ramener à la réalité des choses et de relativiser les problèmes existentiels ....



    Pour les non-latinistes :

    Toutes blessent , la dernière tue .



     





  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Octobre 2006 à 17:04
    merci...
    pour la traduction... qui donne à réfléchir... (ben ouais... t dans la rubrique "réfléxion" nouille va!!)
    2
    lilloo
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 12:00
    A savoir, merci
    Réalité pour la dernière qui tue, mais tout d'même bien pessimiste pour les autres qui passent..... Enfin, dorénavant je pourrais traduire aux autres incultes comme moi ;-)
    3
    Mercredi 1er Novembre 2006 à 17:31
    being an other
    Tout à fait ma philosophie, se mettre à la place des autres, personnes, choses, endroits, c'est beau...! Et bien interprété en plus..! beez api
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :