•  

    ............je n'hésiterais pas longtemps...



    Hague....


    En haut de la carte.....
    près de la Bretagne...la presqu'île du Cotentin...
    au bout du bout ..La Hague ..
    battue par les vents, les pluies et les tempêtes ,
    j'y ai traîné mes exaltations et désespérances adolescentes
    sur les traces de Millet ou Barbey d'Aurevilly...
    le vent siffle dan les oyats des dunes avant de se perdre dans les genêts de la lande..
    c'est comme une musique de terre celtique qui nous arriverait de l'Irlande toute proche...
    Prévert ne s'y était pas trompé en choisissant d'y finir ses jours...

    Sur les falaises de Jobourg , face à la mer en furie ,
    dans les éléments déchainés .....à 15 ans...on se sent le roi du monde...



    Huile sur toile . 118 X 82 cms . 1978.

     


     


    4 commentaires
  •  

    .....j'aurais beaucoup de mal à me définir.....

     

    Bonheur : n.m. ( de bon et heur ) - 1. Etat de complète satisfaction de plénitude - 2. Chance , circonstance favorable , joie , plaisir.

    Le malheur , j'ai une idée à peu près précise de ce que c'est...beaucoup s'y référent et s'y complaisent..il permet de beaux textes..de belles images ..les plus belles créations..de se plaindre avec lyrisme....
    ...mais le bonheur...qu'est-ce que c'est ...beaucoup plus difficile à appréhender...méprisé des muses il est le plus souvent relégué au rang des sucreries , du kitsch ou du mièvre...on aime à le vivre mais on se le garde...il est sans histoire...
    J'ai décidé d'y faire une petite immersion...je suis allé sur Google...j'ai tapé le mot...me suis plongé dans les articles... conclusion...j'ai l'impression d'avoir un peu abusé des confitures...je vous en ramène quand même quelques pensées..


    Ovide a tort . C'est dans le malheur que tu compteras de nombreux amis . Etre le confident du bonheur exige des vertus plus rares .    André Maurois

    Le bonheur , c'est pour vivre , le malheur , pour tenter de faire œuvre d'art ..Nadine Trintignant.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>Bonheur : sensation de bien-être qui peut conduire à l'imprudence . Si vous nagez dans le bonheur , soyez prudent , restez là où vous avez pied . Marc Escayrol.

    Le bonheur , c'est dtre auprès de quelqu'un à qui l'on tient , dans un endroit où l'on est bien , dont on n'a pas envie de partir .Jean-Paul Dubois .

    </o:p>
    <o:p>Je trouve mes plus grands bonheurs dans les petits plaisirs ; Françoise Chandernagor .

    <o:p>Si une patte de lapin porte bonheur , qu'a-t-il bien pu arriver au lapin ?  Jean-Loup Chiflet .

    </o:p>
     
    </o:p>
    <o:p>Le bonheur , c'est le plaisir qu'on n'attend pas .  Hakim Mazouni .

    </o:p>
    L'ami vrai ce n'est pas celui qui regarde avec peine tes souffrances , c'est celui qui regarde sans envie ton bonheur .  Anonyme.

     


     

    3 commentaires
  •  

    ..................ce serait un bleu............

     

           ...de l'outremer des océans ,
              du turquoise de l'écume ,
              du cobalt des nuits ,
              du céruléum des angoisses ,
              du Prusse des cauchemars ,
              du mystère de l'indanthrène  , 
           ...de l'indigo des soirs indiens  ......

     

     


    3 commentaires
  •  

    .....pourquoi pas celle-ci.....

     

    La nuit gagne un peu plus chaque matin...

    la fraîcheur humide de l'automne est déjà là....
    Tout à l'heure comme tous les jours à la même heure ,
    j'ai tourné la clé de contact et allumé la radio...
    la vois chaude et rocailleuse de Richard Cocciante a envahi la pénombre de l'habitacle...

    Pour elle..........bien sûr j'avais déjà du l'entendre auparavant...
    mais je ne l'avais jamais vraiment écoutée.......j'en suis encore sous le charme.....


    Je ferai l'été en novembre
    J'la réchaufferai pour pas qu'elle tremble
    J'inventerai les mots du silence
    J'lui f'rai du bleu sur des mots tendres
    J'apprendrai à vivre autrement
    A sa façon et loin des gens
    J'irai chercher l'inaccessible
    L'infiniment sentimental

    Pour elle...

    J'irai au plus profond des rêves
    Qu'elle fait lorsqu'elle est endormie
    Chercher ce que jamais ses lèvres
    N'oseront dire à ses envies
    J'arracherai les habitudes
    Et les moments qui font douter
    Pour détruire les incertitudes
    Sans se parler

    Pour elle...

    J'irai au bord de l'invisible
    Où l'amour tient en équilibre
    Pour elle j'oublierai qui je suis
    J'écouterai tout c'que son cœur dit
    J'irai voler l'indispensable
    L'extrême sentiment d'aimer

    Je jetterai tout de mon passé
    Pour faire de nous mon avenir
    Peut-être simplement pour s'aimer
    Peut-être pour ne jamais mourir

    Pour elle...

    J'arrêterai le temps qui passe
    Pour que plus jamais on n'oublie
    Les caresses qui souvent s'effacent
    Ou qui s'enfuient

    Pour elle...

     

     



     

     


    votre commentaire
  •  

    .....................je la serais...........voluptueuse...

     

    Laisse entrer la nuit...


    elle vient de plus en plus tôt ..
    déjà dehors la cîmes des arbres se perd dans l'ombre ,
    elle se fait silhouette sur semblant de faux jours...
    comme une vague empreinte...

    Laisse venir la pénombre...
    la chaleur de la lampe en refuge..
    en rempart aux angoisses tapies aux coins obscurs..

    Laisse la langueur s'épanouir ....
    coule toi avec délice dans les frissons voluptueux d'une mélancolie retrouvée.....

     

     


    2 commentaires